Funny & Jokes

15 pages
23 views

Contes de l’intelligence et de la ruse. Du conte-nouvelle à l’anecdote facétieuse

of 15
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Share
Description
Contes de l’intelligence et de la ruse. Du conte-nouvelle à l’anecdote facétieuse
Transcript
  Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec àMontréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche.  Érudit offre des services d'édition numérique de documentsscientifiques depuis 1998.Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : info@erudit.org Article   « Contes de l’intelligence et de la ruse. Du conte-nouvelle à l’anecdote facétieuse » Josiane Bru Rabaska : revue d'ethnologie de l'Amérique française  , vol. 6, 2008, p. 7-20. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :  URI: http://id.erudit.org/iderudit/019978ar DOI: 10.7202/019978ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politiqued'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Document téléchargé le 9 January 2017 10:57  Étude Contes de l’intelligence et de la ruse.Du conte-nouvelle à l’anecdote facétieuse 1 J OSIANE  B RU L ISST -Centre d’anthropologie socialeUniversité de Toulouse II « […] Caen dentro de la esfera de los jocosos buena parte de los llamados“cuentos románticos”, que son frequentemente – en España por lo menos –  puras demonstraciones de agudeza (acertijos, enigmas, engaños). » Maxime Chevalier  2 Dans l’introduction au catalogue français des contes-nouvelles, Marie-LouiseTenèze souligne la difficulté qu’il y a à définir cette catégorie, dont l’existenceet la place dans la classification internationale apparaissent intuitivement justifiées. Les contes qui y sont classés s’opposent aux contes merveilleux par l’absence de référence au monde surnaturel. Mais la platitude du mondestrictement humain dans lequel évoluent leurs héros prend un singulier relief lorsque l’on considère l’acuité intellectuelle, la lucidité, avec laquelle ilsagissent. Aussi ne s’étonnera-t-on pas des glissements qui ont été opérésdans le passage de l’Aarne-Thompson à l’Aarne-Thompson-Uther, entrecontes-nouvelles et contes facétieux. Leur rattachement à l’une ou l’autre deces deux catégories ne tient-il, pour certains, qu’à une inflexion, à la tonalitéque leur donne le conteur ? Ne témoignent-elles pas plutôt des différentesfaçons d’être ensemble et des manières d’aborder les conflits qui opposenthommes et femmes, supérieurs et inférieurs ?Afin de contribuer à éclaircir la façon dont chaque catégorie de récit enrend compte, on tentera d’explorer la frontière parfois ténue qui sépare contes-nouvelles et contes facétieux en interrogeant plus précisément les liens entre 1.Une première version de cette étude a été présentée lors des journées de travail du groupe E RGON /G RENO  en mai 2008 : « The Romantic Folktales-Novellae/ Boundaries and Classification  », 4 th  EuropeanCongress about Classifying Folktales , Athènes, 8-10 mai 2008 ( Centre for the Study and Disseminationof Myths and Folktales , www.e-mythos.eu ; mythos@e-mythos.eu).2.« Tombent dans la sphère des [contes] facétieux une bonne part de ceux que l’on nomme contesromanesques, qui sont souvent – au moins en Espagne – de pures démonstrations de finesse (devinettes,énigmes, tromperies) ». Maxime Chevalier, « Quinze cuentos jocosos », in  Revista de dialectologia ytradiciones populares , vol. 57, 2002, n o 2, p. 121-122.  É TUDE Josiane Bru RABASKA8 le conte-type 893 (  Le Demi-Ami , absent des répertoires français) et les contesdans lesquels sont présents les principaux motifs de ce type.J’ai travaillé à partir de versions françaises actuellement repérées :versions transcrites, généralement issues de collectes anciennes. Mais il estévident que cette « démonstration » gagnera en nuance lorsque serontaccessibles les versions contemporaines conservées dans les nombreuses phonothèques associatives de France. Il sera également très fructueux, pour l’étude du conte et de sa variation, de voir comment les thèmes traités dansces contes se sont adaptés au Nouveau Monde. Aussi cet exposé est-il aussiune invitation aux collecteurs-chercheurs français à donner une visibilité àleurs récoltes, comme aux collègues nord-américains à poursuivre la démarchede publication du catalogue entrepris par Luc Lacourcière.* * *Toute interrogation sur le classement d’objets concrets aboutitinévitablement à un déploiement de la difficulté à classer, voire del’impossibilité à le faire. Il serait vain de prétendre établir des principescohérents pour organiser des objets aussi variés et mouvants que les contes.Aussi les nombreux changements de numéro de type et de catégorie queHans-Jörg Uther effectue dans sa révision de la classification d’Aarne etThompson 3 ne remettent-ils pas en question l’édifice « solidementempirique 4  » qui nous est si utile pour appréhender la réalité des récits orauxet l’art de leur mise en œuvre.Dans la nécessité où je me trouve d’établir les prochains volumes du Catalogue du conte populaire français , toute interrogation sur une catégoriedéjà traitée par Paul Delarue ou Marie-Louise Tenèze est nécessairementsecondaire. Elle ne peut que porter sur ses limites et explorer les points de passage : ici, la circulation de certains thèmes, motifs et contes-types entre lasection des contes-nouvelles (T. 850 à 999, parfois nommés contes réalistesou contes romanesques) et celle des contes facétieux et anecdotes (T. 1200 à1999) 5 . 3.Hans-Jörg Uther, The Types of International Folktales. A Classification and Bibliography ,Helsinki, Academia Scientiarum Fennica, « Folklore Fellows Communications » n °  284, 285 et 286,2004 [désormais A TU ].4.J’emprunte cette expression, qui est une revendication de principe, à Marie-Louise Tenèze à qui je dédie ce travail en hommage chaleureux et en remerciement pour ce que m’a apporté la période derédaction du catalogue français des Contes-nouvelles  durant laquelle j’ai eu la chance de l’assister.  Cf. LeConte populaire français : Contes nouvelles , avec la collaboration de Josiane Bru, Paris, Éditions duC THS , 2000 [désormais Tenèze 2000].5. Cf  . A TU , vol. III, p. 10-11 : Changes in numbers. Les titres français de sections ou de contes-types classés après le T. 1000 sont donnés à titre indicatif en attendant l’avancée du Catalogue. Il est doncsouvent utile de mentionner les termes de la classification internationale (A TU ).  Contes de l’intelligence et de la ruse É TUDE 9 volume 6 2008 Cette réflexion partira donc de constats d’ambiguïté : – Pour saluer sa mémoire et comme un clin d’œil par-delà la mort, celuide Maxime Chevalier qui souligne, dans les contes-nouvelles, des caractères propres à bien des contes à rire. Il met en avant l’intelligence rusée, l’acuitéintellectuelle et verbale qui préside à l’action. Comme la  Mètis  grecque, elleagit par détournement de sens, par déplacement de point de vue et, déroutantle vis-à-vis, lui donne la place d’un adversaire dupé 6 . – Aussi et surtout, elle s’appuiera sur les difficultés exprimées par Marie-Louise Tenèze dans la préface à la section du catalogue français des contes-nouvelles : difficulté à délimiter cette catégorie et renvoi, pour certains contes-types, aux volumes suivants du Catalogue 7 . Cette remarque ne s’applique defait qu’à un seul conte, le T. 893, pour lequel elle garde une entrée, sanstoutefois lui attribuer un titre puisque, tel qu’il est défini dans la classificationinternationale, il n’est pas représenté dans le domaine français. C’est ce vide,cette absence que je propose d’interroger aujourd’hui. La liste vide du T. 893 (Le Demi-Ami) « Aarne-Thompson indique, au T. 893 : The Unreliable Friends (The Half-Friend) : French 11 . En fait toutes ces versions de France n’opposent pas l’homme à ses amis,mais à sa femme ; elles seront donc traitées dans le catalogue au T. 1381, Le Trésor trouvé et la femme bavarde. » Marie-Louise Tenèze 8 Dans le fichier manuel qui constitue le premier état du Catalogue du conte populaire français , les références des versions indexées en un premier tempscomme T. 893 ont effectivement été déplacées en T. 1381, soit dans la sectiondes contes facétieux. Seule, une version de Basse- Bretagne, publiée par Luzel,est renvoyée vers le T. 910 et reste donc dans la catégorie des contes-nouvelles.Sur quoi s’appuient ces rapprochements et quelles en sont les limites ?Au-delà de ces questions que l’analyse des versions et des différentséléments de ces contes peut éclairer, une autre se pose : pourquoi l’oppositionhomme/femme dans le couple est-elle ici nécessairement traitée sur le mode plaisant ? La question est bien évidemment à étendre aux clivages entre lescatégories de classement, aux conflits dont elles traitent et à la manière dontces conflits sont résolus ou laissés en suspens. 6.Maxime Chevalier (1925-2007) est, avec Julio Camarena (1949–2004), le co-auteur des quatrevolumes parus du Catalogue typologique des contes espagnols. Catálogo tipológico del cuento folklóricoespañol   : T. 1, Cuentos maravillosos,  et T. 2, Cuentos de animales , Madrid, Gredos, 1995 et 1997 ; T. 3, Cuentos religiosos,  et T. 4, Cuentos-novela , Madrid, Centro de Estudios Cervantinos, 2003.7.Tenèze 2000, p. 14.8.  Ibid.,  p. 89  É TUDE Josiane Bru RABASKA10  Le stratagème du faux meurtre comme test de fiabilité Comme dans de nombreux cas, le rapprochement entre les contes est établi à partir d’un motif particulièrement prégnant, une « image forte » qui fait parfois passer au second plan des différences significatives de schéma narratif ou detonalité du récit 9 . T. 893Un jeune homme se vante d’avoir de nombreux amis. Son père proposede les mettre à l’épreuve. Il prétend que son fils a tué accidentellement un homme et leur demande à tour de rôle de cacher le sac contenant lecadavre (qui est en réalité un animal : bélier, porc…). Tous refusent.Seul, un « demi-ami » de son père accepte de l’enterrer dans son jardin. Le motif du stratagème au moyen du cadavre et le thème de la solidaritéautour du secret à garder sur le meurtre développés dans ce conte-nouvellerenvoient effectivement au T. 1381, qui traite de la non-fiabilité des femmes(indiscrètes, bavardes), plus précisément, au sous-type T. 1381C. T. 1381C Un homme, souhaitant mettre à l’épreuve sa femme [bavarde], prétend avoir commis un meurtre. Il lui demande de garder le secret, mais elle leconfie à la voisine, etc. Le mari est arrêté, mais on le libère lorsqu’ondéterre le prétendu cadavre : un bélier, un porc, parfois même un végétal ou un insecte. Dans les deux cas, l’impossibilité de faire confiance à la femme est établie.Mais d’autres points que le statut et le sexe du personnage mis à l’épreuve – ami(s) d’une part, épouse de l’autre – distinguent les deux récits et attirentl’attention sur d’autres contes-types dans lesquels certains éléments sontégalement présents, tels quels ou avec des inflexions autres. L’examen deleur circulation montre aussi combien il est hasardeux de classer les contes à partir d’un simple motif, même remarquable, lorsqu’ils ne se limitent pas àune action isolée.  Les relations entre les personnages Si la lecture du schéma du T. 893 s’attache non plus au motif du prétendumeurtre, souligné par l’exhibition voilée d’un sac sanguinolent, mais aux 9.Ces images, en permettant de fixer l’angoisse, assurent l’efficacité des thérapies psychiques par le conte, comme le montrent les travaux du psychiatre bordelais Pierre Lafforgue (  Petit Poucet deviendra grand  , Bordeaux, Mollat éditeur, 1995) et leur mise en pratique dans le traitement d’enfants autistes ou psychotiques.
Related Documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x